Je vous emmène aujourd'hui vers un problème qui me touche personnellement (au premier sens du terme !) et qui peut déranger au point d'etre invalidante dans les relations avec les autres.

eczéma : Concept eczéma Parole Conception nuage sur fond blanc

L'eczéma est une maladie dermatologique, qui touche de plus en plus de personnes, mais n'est pas contagieuse. Les enfants n'en sont pas épargnés, bien au contraire, car 20% des moins de 7 ans en souffrent.

Les signes sont facilement reconnaissables : sur un peau sèche et fragilisée, on découvre des rougeurs et/ou des plaques, des vésicules puis des croûtes.

 

     Dans la médecine traditionnelle, on distingue 3 origines à cette dermatose : l'hérédité, le stress et les allergies. Pourtant, on peut se rendre compte qu'une hygiène excessive peut être également responsable de ce phénomène, avec nos habitations « aseptisées » mais aussi l'hygiène corporelle qui est davantage agressive que du temps de nos grands parents. Notre environnement est de plus en plus stérilisé, ce qui augmente le nombre de maladies comme l’eczéma, l'asthme et les allergies.

L'eczéma est le résultat d'une réponse immunitaire qui peut avoir deux cibles : des allergènes extérieurs ou bien des cellules de l'organisme.

Les comportements alimentaires également ont évolué, mais pas dans le sens bénéfique pour notre santé.

En naturopathie, le bon fonctionnement des émonctoires (reins, peau, intestin, poumon) est capital : un système intoxiqué passe le relais à un autre. L'alimentation est donc susceptible d'encrasser les intestins et d'avoir une répercussion cutanée, telle que l'eczéma.

Une alimentation déséquilibrée entraînent des troubles digestifs ; quand les intestins sont surchargés de toxines et qu'ils ne peuvent assurer pleinement leur rôle, ils envoient les toxines à un autre émonctoire, qui est bien souvent la peau.

La flore bactérienne constitue, sur nos surfaces d'échanges, un film que les molécules extérieures ne peuvent en principe pas traverser. Lorsque cette flore est défaillante, les cellules de notre corps sont en contact direct avec des molécules qui vont alors pénétrer dans notre organisme. Une réponse immunitaire va se mettre en place pour les neutraliser. Si l'organisme est face à une molécule inoffensive, la réponse immunitaire sera faible. Lorsque celle-ci s'emballe, c'est l'allergie : ensemble de réactions marquées. Au premier contact avec l'allergène (l'agent qui va déclencher l'allergie), le système immunitaire garder en mémoire les informations pour pouvoir le détecter.

Dans le cas de l'eczéma (ou dermatite) atopique, c'est une réaction excessive du système immunitaire. C'est la forme la plus fréquente d'eczéma, souvent associée à de l'asthme, à des rhinites , allergies et/ou intolérances alimentaires, qui témoignent toutes d'une perturbation de nos surfaces d'échanges.

Le traitement de l'eczéma consiste donc à renforcer la flore bactérienne des surfaces d'échange, à calmer les réactions du système immunitaire et, dans le cas de la dermatite atopique, à supprimer l'exposition aux allergènes (acariens, poils d'animaux, pollens, additifs alimentaires, etc...pouvant être identifiés grâce à des tests pertinents réalisés par un allergologue).

Il faut veiller au bon développement de la flore bactérienne en consommant des bactéries protectrices, les probiotiques, ainsi que des aliments destinés à nourrir ces bactéries pour qu'elles se développent : les prébiotiques.

fruits et légumes dessin : Cartoon légumes et des baies mis la cerise, les pois, le maïs, l'aubergine, carotte, chou, cassis Illustration

Les fibres sont des prébiotiques : nous ne sommes pas capables de les digérer mais les bactéries de la flore intestinale s'en nourrissent pour protéger et régénérer la muqueuse intestinale. Les fibres les plus facilement fermentables sont présentes dans les fruits et les légumes. Les fibres des légumineuses et des céréales sont plus difficiles à fermenter par nos bactéries.

Les aliments fermentés (comme la choucroute ou les conserves que l'on peut faire à cause de légumes crus) contiennent des bactéries probiotiques. On peut également se supplémenter en probiotiques.

conserves légumes : Composition avec des bocaux de l?gumes marin?s. Aliments marin?s Banque d'images

Il est bon d'entretenir sa flore intestinale comme nous l'avons vu, mais il faut également veiller à ne pas consommer d'aliments pouvant augmenter la perméabilité de notre intestin quand on consomme du gluten, fraction protéique de certaines céréales dont le blé (mais aussi épeautre, kamut, seigle, orge). Mais aussi de la caséine, que l'on retrouve dans les produits laitiers, de la pomme de terre, du piment, des anti-inflammatoires.

gluten : Stalk grains de blé avec 100 Illustration étiquette sans gluten

Certaines vitamines jouent un rôle important dans la régulation du système immunitaire et du renouvellement de la peau. Leur déficit peut alors aggraver les symptômes de l'eczéma.

- la vitamine B9 entre dans le mécanisme de cicatrisation de la peau, ce qui réduit les symptomes de cette dermite atopique. On en retrouve dans les légumes à feuilles (notamment foncées, comme les épinards), mais aussi dans les fruits, la levure et le foie.

- la vitamine D renforce l'immunité innée et atténue l’immunité acquise qui devient plus précise et plus efficace. Elle contrôle également l'absorption de la vitamine B9 et l'association de ces deux vitamines serait donc d'autant plus efficace pour diminuer les symptômes de l'eczéma.

- la vitamine E associée à la vitamine D diminue la réponse immunitaire et les symptômes de l'eczéma. La vitamine E joue un rôle important dans la structure de l'épithélium et maintient un espace serré entre les cellules de l'épiderme ce qui empêche des antigènes d'y pénétrer et favorise la cicatrisation. On trouve cette vitamine dans les amandes, les noisettes ou les avocats.

 

Pour traiter l'eczéma, votre naturopathe devra trouver la source du problème.

S'il est alimentaire, on pourra commencer par un jeune strict mais bref, deux jours, afin d'aider l'organisme à éliminer les toxines, ou une mono-diète de 3-4 jours.

Ensuite, il faudra limiter au maximum, voire supprimer, les aliments contenant les toxines et les aliments raffinés (sucres, pâtisseries, plats cuisinés, produits industriels..., ainsi que le gluten et les produits laitiers. Veiller à une alimentation alcanisante, en supprimant charcuteries, viandes grasses, rouges, fromages, œufs, boissons sucrées et/ou gazeuses, et en privilégiant les fruits et légumes.

Certains légumes sont recommandés, d'après le Dr Willem Jean-Pierre, pour « éteindre le terrain inflammatoire » : les légumes jaunes, oranges, et rouges, ceux à feuilles vert foncé, ceux de la familles des alliacées (échalote, oignon, poireau), l'artichaut, l'asperge, le céleri, le concombre, l'endive, le fenouil, le haricot vert, et l'ensemble des fruits, les herbes et les épices. A noter dans les épices, l'importance de la cannelle, la cardamone, l'anis étoilé, le cumin, le gingembre, la noix de muscade, le piment de Cayenne, et le curcuma, pour leurs propriétés anti-inflammatoire. A user et abuser dans la cuisine quotidienne (on peut aussi les consommer sous forme de compléments alimentaires ou sous forme liquide à ajouter aux préparations culinaires).

Il serait intéressant de consommer des aliments riches en cuivre, zinc, soufre, sélénium, manganèse, iode (foies, cacao, huîtres, graines, notamment sésame...). Ou de se supplémenter après un bilan complet.

Au Japon, se baigner dans les sources chaudes volcaniques de l'archipel est une tradition ancestrale pour détoxifier la peau et se relaxer. Ces sources contiennent de nombreux minéraux et oligo-éléments qui pénètrent dans la peau : fer, manganèse, zinc, germanium, or, cuivre, sodium, potassium, ammonium, calcium, magnésium... D'après le ministère de la Santé Japonais, ces cures sont indiquées en cas de dermatoses mais aussi d'affections musculaires et articulaires. On peut réaliser des bains chez soi avec des sels de Yunohana, tous les jours, en cure de 3 semaines, pendant 20 minutes à 37-38°.

 bains de boue : Sea Spa : Gros sel masque de boue et de la mer. Paramètre de Spa

 Pour prévenir l'eczéma, l'asthme et les allergies, on peut appliquer des règles simples :

* éviter le plus possible les antibiotiques, les produits antibactériens pour les mains, les savons décapants, les produits corporels agressifs, qui détruisent la flore bactérienne de la peau et de la paroi intestinale.

* réduire l'utilisation des nettoyants ménagers chimiques et aérer régulièrement les espaces de vie de l'habitation ; favoriser des sorties nature plutôt que de rester confiner à l'intérieur.

* préférer des aliments non transformés et les plus proches de la terre ; fuir les fast-foods.

* favoriser les aliments à teneur en prébiotiques : artichauts, avocats, bananes, poires, ail, oignons, échalotes, poireaux ; et en probiotiques : kéfir, levure de bière, choucroute, cornichons et autres légumes en conserves réalisés à la maison avec des légumes crus.

* éviter les aliments allergisants, contenant notamment du gluten ou de la caséine. Et supprimer les expositions aux allergènes tels que les acariens, poils d'animaux, etc...

* vérifier le dosage en vitamine D et se complémenter le cas échéant, ou s'exposer 20 minutes au soleil chaque jour (sauf aux heures les plus chaudes en été) ; consommer des légumes feuilles (vitamine B9) et grignoter des amandes et/noisettes (vitamine E).

 noisettes : Noisettes

     Le stress est un état d'alerte de notre organisme face à un danger. On observe une série de modifications physiologiques. En cas de stress, notre cerveau est concentré sur une seule chose : nous sortir de cette situation stressante. Ce phénomène fait que la stimulation des systèmes immunitaire et digestif passe au second plan.

Il est important donc de prendre du temps pour soi, s'écouter, se relaxer, s'aérer, faire du yoga, de la relaxation...

Le sport (et notamment ceux qui permettent la transpiration) et les massages peuvent être de bons moyens d'évacuer le stress.

 massages huiles : Flacons avec huiles essentielles contre les vieux murs en bois