J'ai toujours apprécié le fait-maison. Maman nous a toujours régalé de divers plats préparés, mijotés, de gateaux divers et variés...

On ne connaissait pas à la maison (dis-moi, Maman, si je me trompe !) de plats achetés préparés.

Attention à la composition de ces plats, avec leurs excès en sel, sucres, conservateurs, anti-agglomérants, additifs variés et plus ou moins toxiques, etc...

Quand je me suis mariée, à part les pizzas qu'on achetait parfois (souvent), je pense que c'est la moussaka que j'ai le plus acheté, parce que je ne m'imaginais pas acheter de l'agneau pour le hacher...

J'ai pratiquement toujours préparé les petits plats de mes bébés, et fait avec eux dès leur plus jeune age la patisserie puis la cuisine. Ils en raffolaient (que ce soit pour mélanger avec la spatule, le fouet ou les mains ; pétrir, découper, ajouter, gouter...). Ils aiment tout autant maintenant qu'ils sont plus grands, et parfois, je me sens comme de trop dans ma cuisine... Au fur et à mesure, je me suis mise à faire mon pain, les yaourts maison, etc...

Après avoir découvert que le lait était à éviter, on a réduit nettement la fabrication de ces "ya-ya", comme les nomme le Professeur Joyeux, qui préconise de les réserver à notre arrière-grand-tante, à la veille de sa mort. C'est tout comme les aliments "pré-machés", pains de mie industriels, compotes, etc...

Désormais, à la maison, c'est le plus possible "the Home Made" (traduction pour toi, Maman : du fait-maison) : gateaux, brioches, petits plats, entrées, desserts, gourmandises... avec notre petit potager et les oeufs de nos poules !

Tiens, pour la route, je vous livre notre petite entrée de ce midi (on évite les desserts en fin de repas, mais ça...ça sera pour un autre message !)

DSCF1101

Ma puce a raffolé ! Bien évidemment, je ne me suis pas contentée d'éplucher et de découper mes oranges. Non, non ! Avec un peu de sirop d'érable et de cannelle, ça a été extra ! (Pas de sucre blanc = poison !)

Tellement frais et agréable, qu'il ne m'en reste plus pour mon gouter....