La chrono-nutrition est l'art de manger de tous les aliments, aux trois moments de la journée où ils seront les plus métabolisables, selon l'activité, la stature, l'age de la personne, afin de satisfaire chaque jour les besoins en énergie de l'organisme.

Pour comprendre cet art de bien vivre, il faut s'intéresser à la chronobiologie. Celle-ci se réfère aux sécrétions enzymatiques et hormonales de l'organisme sain, dont les variations ou apparitions sont indéniablement réglées à des stimuli horaires : activités, luminosité ou nuit, veille ou sommeil, froid ou chaud, faim ou satiété, dont certains sont évidemment fondamentaux.

A chaque stimulus correspond le déclenchement de sécrétions enzymatiques selon les besoins énergétiques/caloriques de l'organisme, qui eux-mêmes doivent répondre à des sollicitations.

Voici le plan auquel ils répondent :

Le matin :

sécrétion maximale des enzymes digestives ; forte sécrétion de lipases (pour catalyser les acides gras) ; sécrétion de protéases et d'insuline.

Pour éviter le fameux « coup de pompe de 10/11 heures », il n'est pas recommandé de consommer des sucres rapides au petit déjeuner.

Ce premier repas, après le jeûne de la nuit, devrait couvrir au moins 25 à 30 % de l'apport énergétique de la journée. Donc : hydratation, protéines, vitamines, minéraux et fibres doivent être au menu !

Plus l'activité physique de la journée sera importante, plus les besoins seront importants...

 Régime chrono-nutrition: le petit déjeuner salé

Le midi :

sécrétion des protéases et amylases ; stockage des réserves protéiques et des globulines de défense.

L'organisme a donc a besoin de faire le plein d'énergie pour rester en forme le reste de la journée.
Au menu : légumes crus ou cuits avec huile d'olive, colza ou argan, protéines (poisson, volaille, viande rouge ou œufs), bons féculents (pain, riz, ou pâtes complets).

 

L'après-midi :

Apparition du pic insulinique permettant l'utilisation des sucres rapides et semi-rapides pour éviter le déstockage des protéines et compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes.

Donc goûter pour tous (et non pas que pour les enfants) : YOUPI ! C'est le moment de la journée où on se fait plaisir avec du sucré : RE-YOUPI !!!

Fruits (frais, compotes, pressés) et bonnes graisses végétales (chocolat, noix, amandes...).

 

Le soir :

Raréfaction des sécrétions digestives, ce qui ralentit considérablement l'assimilation des aliments. Ce qui n'est pas métabolisé sera stocké !

Dîner léger et digeste composé de protéines (poisson ou volaille), légumes cuits et/ou crus (arrosés d'un mélange d'huiles de colza et d'olive). Mais un repas fait simplement de légumes, autrement « végé » pourrait être l'idéal, ne serait-ce que quelques jours par semaine.

 

 

 

Bonne journée et ... bon appétit !!!