Au fil des saisons et de l'influence de la lune, nos énergies fluctuent.

     Trait d’union entre le ciel et la terre, l'homme, en référence à la médecine traditionnelle chinoise, suit ces mouvements cycliques. Pour certains, ce sera évident, pour d'autres ce ne sera pas toujours le cas... Pourtant, on ne peut nier l'influence du taux d'ensoleillement, de l'humidité ou du froid sur notre moral, notre énergie générale...

     Ces mouvements cycliques ont des répercussions sur le plan psychique mais également organique.

     Les huiles essentielles sont un outil de premier choix pour soutenir naturellement les faiblesses passagères, notamment les détresses psychiques saisonnières.

Je vous propose un petit mélange à faire vous-meme pour lutter contre ce sentiment de mélancolie, de tristesse passagère...

Les indications pour ce remontant automnal/hivernal sont :

Fatigue physique et psychique associées,

Baisse de moral saisonnière,

Baisse de libido,

Convalescence difficile psychiquement,

Stress, difficulté de concentration en rapport avec des coups de fatigue.

 

 La technique est simple et le résultat surprenant...

Préparation : Dans un flacon en verre teinté de 10 ml muni d’un compte-gouttes, versez les huiles essentielles selon les quantités indiquées.

Attention : les huiles essentielles sont très concentrées et ne sont pas à utiliser inconsciemment, sous peine de surdosage et de réactions !

  • HECT de cannelle de Ceylan (écorce) (Cinnamomum zeylanicum) : 7 à 8 gouttes
  • HECT de marjolaine des jardins (Origanum majorana) : 30 gouttes
  • HECT de camomille noble (Chamaemelum nobile) : 45 gouttes
  • HECT de verveine citronnée (Lippia citriodora) : 22 à 24 gouttes
  • Huile végétale de noyau d’abricot : QSP 10 ml

HECT : huile essentielle chémotypée.

Propriétés de cette synergie : Neurotonique, régulateur de système nerveux autonome (à la fois calmante et tonifiante), antidépressive et aphrodisiaque, tonique physique et sexuel.

Deux solutions s'offrent à vous pour la prise de ce remontant saisonnier :


Voie sublinguale : Prendre 6 gouttes dans une petite cuillère à la fin des repas, 2 à 3 fois par jour (avec un peu d’huile de lin ou du miel pour diminuer la puissance en bouche). Cure de 3 semaines.
Voie olfactive : Déposer 1 ou 2 gouttes de la synergie à l’intérieur des poignets et respirer profondément cinq fois de suite au moins trois fois par jour, et à volonté si besoin.


Contre-indications : Femme enceinte et allaitante.

 

     Autant que vous le pouvez, placez-vous à l'intérieur près des fenetres, et mieux encore profitez de chaque éclaircie pour mettre le nez dehors, profiter de la nature, vous promener à l'extérieur.