Un peu d'humour pour ce focus d'apithérapie ...

Ce n'est pas la thérapie par le rire, mais (re)trouver une bonne santé grace au travail des abeilles...

 

Apithérapie : les produits de la ruche au service de votre santé !

Comme nous l'avons déjà vu, l'apithérapie est une forme de médecine douce qui consiste à se soigner avec des produits de la ruche.

Aussi ancienne que l’apiculture, l’apithérapie utilise des produits récoltés par les abeilles, le miel, la gelée royale, le pollen, la propolis et le venin, à des fins thérapeutiques. Cette pratique millénaire était notamment répandue en Chine, en Egypte et en Grèce antique.

Tout comme l’ensemble des médecines alternatives, l’apithérapie bénéficie aujourd’hui d’une popularité croissante. 

Retraçons rapidement les vertus des produits de la ruche.

 

Le miel

Essentiellement composé de sucres rapides facilement assimilables, le miel est un aliment énergétique qui remplace avantageusement les sucres raffinés. De plus, son pouvoir sucrant est supérieur à celui du sucre blanc.

Le miel possède un effet prébiotique, qui stimule les bactéries favorables à la microflore intestinale.

Parallèlement, le miel possède des vertus antibactériennes et cicatrisantes.

Le miel est une source de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et d’antioxydants, principalement de flavonoïdes. Plus le miel est foncé, plus il témoigne de sa richesse en antioxydants.

La consommation régulière de miel offrirait une protection contre certains cancers.

On peut l'associer à la cannelle ou au curcuma, pour bénéficier d'une association exceptionnelle.

 

Le pollen

Il constitue avec le miel les deux aliments essentiels des abeilles.

D’une richesse nutritionnelle exceptionnelle, le pollen contient de nombreuses vitamines, des oligo-éléments, des antioxydants, des lactoferments ainsi que tous les acides aminés essentiels.

La liste de ses vertus est longue !

Le pollen stimule les défenses immunitaires et régule les troubles digestifs.

Il est tonifiant, détoxifiant, et ses antioxydants offrent une protection contre les radicaux libres.

Afin d’optimiser son action sur la flore intestinale, il est préférable de choisir du pollen frais.

Pour une cure saisonnière, le pollen issu de plusieurs fleurs est à privilégier.

 

 

La gelée royale

La gelée royale est produite par les jeunes abeilles nourricières à partir du pain de miel. Elle est destinée à l’alimentation des larves et à la reine. Les pouvoirs spectaculaires de la gelée royale ont rapidement suscité l’intérêt de la communauté scientifique et des consommateurs.

En effet, ses vertus sont nombreuses ! Euphorisante, elle permet de réduire la fatigue intellectuelle et le stress. Comme le pollen, elle stimule les défenses immunitaires et agit contre la tension et le cholestérol. Elle permettrait également de traiter les troubles sexuels et menstruels.

 

La propolis

Principalement composée de résine et de baumes, d’huiles essentielles, de cire, de pollen et de substances protectrices récoltées sur les bourgeons, la propolis est un véritable trésor !

Son action est très large. Elle possède un pouvoir antioxydant et stimule l’immunité. Ses propriétés antimicrobiennes, antiseptiques et anti-inflammatoires lui permettent de prévenir les maladies comme les grippes et les angines. On lui attribue également une action bénéfique sur les infections des voies respiratoires.

En application externe, tout comme le miel elle apaise et peut aider à la cicatrisation des plaies et brûlures. On peut également l’utiliser pour traiter certaines formes d’infections et d’herpès.

 

 

Le venin

Au premier abord, l'usage thérapeutique du venin peut paraître surprenant !

Pourtant, le venin d’abeille possède d’étonnantes vertus médicinales. Son utilisation remonte à l’Antiquité. Hippocrate, le père de la médecine occidentale, le prescrivait pour traiter l’arthrite et les problèmes d’articulations.

Le venin permettrait en effet de lutter contre les douleurs musculo-squelettiques. Cette pratique millénaire, aujourd’hui répandue en Asie (même si toutefois elle n’est pas officiellement reconnue par la science) est encore peu usitée en France.

A tester...

 

N'oublions pas que la prévention, par une alimentation saine et une pratique d'une activité sportive régulière, est la meilleure des médecines !