De plus en plus médiatisés dans le domaine de la santé, les antioxydants sont présentés comme des produits "miracle". On leur prête de nombreux bienfaits, et on va jusqu'à affirmer qu'ils apportent santé et vitalité au corps humain, bref qu'ils constituent la clé de la longévité. Intéressons-nous tout d'abord à leur nature.

Les antioxydants sont des substances chimiques présentes dans certains aliments. Ils représentent des molécules qui agissent contre l'oxydation causée par des substances chimiques "nocives", que l'on nomme les radicaux libres . Ces derniers sont générés par l'organisme lors de processus naturels, mais ils peuvent être augmentés par certains environnements, par exemple le stress (notamment répété), la fumée de cigarette, la prise régulière d'alcool ou bien la pollution urbaine.

De par leur structure, ils détériorent les autres cellules via un phénomène d'oxydation. Les radicaux libres sont des toxines qui provoquent le vieillissement et certaines maladies. Le rôle des antioxydants est donc de les "bloquer".

Les effets néfastes des radicaux libres se retrouveront pour des pathologies telles que la Maladie d'Alzheimer, les AVC, la dégénérescence maculaire (DMLA), l'asthme ou l'emphysème, l'arthérosclérose et l'infarctus, le diabète non-insulino-dépendant (DNID), le syndrome de Raynaud, l'arthrose, l'artérite, la stase veineuse et la phlébite...


Toutes les pathologies chroniques sont :

- soit dues à la production de radicaux libres,

- soit entrentenus par des radicaux libres,

- soit productrices de radicaux libres.

     Il serait souhaitable donc de maintenir nos défenses anti-oxydantes à un niveau optimal. Les anti-oxydants dont nous avons besoin sont apportés essentiellement par les aliments, parmi lesquels les légumes et les fruits, les herbes et les épices, et certaines boissons.

La première des attitudes à adopter est de consommer régulièrement 400 à 500 g de fruits et légumes par jour, en incluant régulièrement les crucifères (choux et brocolis), des solanées (tomates, aubergines), des agrumes, des légumes à feuilles vertes, des acides gras oméga trois (DHA et EPA).

 

     Il est vraisemblable qu'un statut antioxydant favorable à une bonne santé est obtenu quand trois niveaux d'optimisation sont respectés : l'age, la façon de s'alimenter, et le style de vie. Or pour différentes raisons, il n'est pas toujours possible d'optimiser simultanément ces trois conditions. Une supplémentation par des antioxydants pourra etre envisagée avec l'aide de votre thérapeute de manière à maintenir une protection suffisante de votre corps.

 

Ils doivent etre considérés commme des adjuvants indispensables de vitalité, de bien-etre et de bonne santé.