On entend parfois parler de probiotiques, prébiotiques, symbiotiques...

Mais KEZAKO tout ça ?

Essayons rapidement d'y voir plus clair.

Littéralement, Pro-Biotique signifie favorable à la vie.

C'est donc un supplément alimentaire composé de bactéries vivantes (ou revivifiables dans certains cas) et dont l'ingestion a des effets bénéfiques sur la santé, et améliore la composition de la flore intestinale.

Donc il induit, normalise et soutient toutes les fonctions de la flore intestinale ; ce sont donc de sympathiques vaccins oraux.

Parmi toutes les familles de probiotiques, on peut retenir : les bifidobactéries (Bifidobacterium lomgum et bifidum), les lactobacilles (L. acidophilus, bifidus, rhamnosus, bulgaricus, thermophilus...) et les streptocoques (S. lactis, S. faecium...) non pathogènes bien entendu...

Un prébiotique est un nutriment optimisant sélectivement l'activité des bactéries intestinales lactiques. Il les nourrit et participe donc positivement à leur développement ou leur réimplantation.

On les retrouve par exemple dans les pectines (de pommes, d'agrumes...), et surtout dans les FOS (ou fructo-oligo-saccharides) que l'on retrouve dans les artichauts, les bananes, les oignons, la chicorée (donc l'endive), l'ail, les poireaux ou asperges... Mais également dans les aliments lacto-fermentés, comme la choucroute crue, les cornichons au vinaigre, et les laits et fromages fermentés, le kéfir...

Par extension, on considère comme prébiotique les complexes de vitamines B, magnésium, calcium, lactose ou fructose.

Les symbiotiques représentent les compléments alimentaires qui regroupent pré et pro-biotiques. Ces symbiotiques redynamisent les intestins les plus paresseux.

     Notre équilibre est fragile. Quand notre flore intestinale et colique est perturbée par des modifications alimentaires, la prise d'antibiotiques, anti-inflammatoires mais également de contraceptifs oraux, notre immunité est atteinte. Les bactéries sont insuffisantes pour combattre ainsi autant de domaines agressifs. C'est alors que d'autres bactéries peuvent prendre la place (notamment par les causes notées ci-dessus, mais également lors d'une consommation excessive de produits industriels, donc raffinés). C'est ainsi que pour certains, cela se manifestera par une envie de sucre régulière, qui pourra amener à un surpoids, les bactéries se nourrissant de sucres...

C'est donc lors d'une antiobiothérapie, de modifications alimentaires diverses, de pathologies variées, qu'il faudra se supplémenter en probiotiques, le matin à jeun.

Bien évidemment, il est préférable de demander conseil à un thérapeute si les symptomes persistaient ou lors d'interrogations précises.

Comme toujours, la meilleure des choses est la prévention, et de bonnes habitudes alimentaires !!