La sinusite est une pathologie que l'on retrouve souvent en hiver (mais pas que...) ; c'est une inflammation des sinus.

     Un sinus est une poche ou une cavité dans un organe. Généralement, on désigne sous le terme « sinus », les trous creux dans les os du visage. Il y a 4 sinus : maxillaire, frontal, sphénoïdal et ethmoïdal. Chaque sinus communique avec les fosses nasales grâce à de petites ouvertures. C’est dans ces petites ouvertures que s’écoule le mucus produit dans les sinus.

     L'inflammation de ces cavités peut être aiguë ou chronique, mais toujours très douloureuse et invalidante pour la personne atteinte.

     L'allopathie n'a d'autre recours que l'antibiothérapie et la corticothérapie (per os ou inhalation).

En naturopahie, la sinusite est est le témoin d'un excès de déchets colloïdaux.

     Peu importe que cette sinusite soit d'origine infectieuse ou allergique, la thérapeutique sera la même : il faudra faire baisser le taux de déchets colloïdaux dans l'organisme.

Pour cela, nous avons des solutions !

* Dans notre alimentation, les sucres – notamment et surtout les raffinés – et les graisses produisent des déchets de nature colloïdale. Il faut donc privilégier une alimentation végétarienne voire végétalienne en évitant toutefois les fruits acides, la tomate, mais aussi les épinards et les asperges.

Selon le terrain, les laitages et le pain sont également déconseillés. Par ailleurs, pour aider à évacuer ces colles, on fera une cure d’artichaut pour détoxiner le foie tandis que des tisanes de mauve viendront renforcer le travail des intestins.

Mais avant toute chose, avant de commencer n'importe quel autre traitement ou modification de l'alimentation, il sera préférable de commencer par une petite cure de jeûne.

S'il est difficile d'envisager un jeûne, il est possible de réaliser une mono-diète sèche : utiliser le riz complet, ou les céréales complètes ou semi-complètes, ou des légumes cuits, ou des fruits cuits. Et ceci pendant une semaine.
Il est possible d'utiliser des éléments qui égayeront l'alimentation et qui ont en même temps un effet décongestionnant comme l'ail, le poivre de cayenne, le curry, et les aromates comme le thym, la sauge, qui ont des propriétés antimicrobiennes.

 Après la période de jeûne, il faut envisager un drainage digestif, en allégeant l'alimentation, qui devra être le plus hypotoxique polergique.
Supprimer ou limiter le plus possible pour cela les laitages, viandes grasses, charcuterie, pâtisseries, céréales et sucres raffinés... mais aussi les excitants (thé, café, alcools...).

* Conseils de plantes dépuratives à prendre en infusion, qui sera dépurative et permettra de fluidifier les mucosités : un mélange de salsepareille (35%), fumeterre (35%), frêne (5%), chélidoine (5%), noyer (10%) et rhubarbe (10%) permet d’éliminer l’accumulation des déchets dans l’organisme responsable de cette inflammation. A boire à jeun pendant une semaine .

* Hydrothérapie :

Nettoyer les sinus à l’eau salée. En prévention, utiliser chaque jour de l’eau de mer pour nettoyer le nez, narine par narine, soit avec du sérum physiologique, ou un spray nasal à l'eau de mer, soit un mélange eau purifiée et sel marin, placé dans un lota, récipient à bec spécialement conçu pour cet usage.

En cas de sinusite déclarée, il faut renouveler plusieurs fois pas jour le nettoyage pour décongestionner le nez.

 

* Aromathérapie :

Sur un mouchoir, appliquer 2 gouttes d'Huile Essentielle d'eucalyptus radié. A respirer plusieurs fois par jour.

Ou mettre 10 gouttes de cette meme HE dans un diffuseur. 15 à 20 minutes de diffusion plusieurs fois dans la journée.

 

En externe sur le trajet des sinus, autour des oreilles, appliquer 3 gouttes d'HE de menthe poivrée dans un peu d'huile végétale (amande douce ou noyau d'abricot, 1 volume pour 3).

 

L'HE de Niaouli est une huile essentielle antivirale, antibactérienne, expectorante. On pourra la prendre à raison de 3 gouttes 2 à 3 fois par jour, dans une cuiller à café de miel ou d'huile d'olive.

 

L'HE de Tea tree est antiseptique et immunostimulante. On peut l'utiliser pure sur les sinus (en externe), dessus et au-dessous des yeux selon les sinus infectés et le faire plusieurs fois par jour. On peut aussi l'utiliser en inhalation, ou même quelques gouttes sur un mouchoir que l'on respire toute la journée. En mélange avec une huile végétale (1 volume tea-tree pour 3 volume d'HV) on peut en mettre directement dans le nez, après l'avoir au préalable bien nettoyé.

 

En interne également 2 à 3 gouttes 3 fois par jour, dans un peu d'huile d'olive, ou dans un peu de miel.

 

On peut réaliser des auto-massages avec les HE, à appliquer sur la zone douloureuse, plusieurs fois par jour.

HE de lavande aspic (1 goutte), HE menthe poivrée (1 goutte), HE tea tree (1 goutte), dans 1 cuiller à café d' HV (calendula, calophylle, noyau d'abricot ou amande douce).

Ou :

HE d'eucalyptus radié (1 goutte), HE menthe poivrée (1 goutte), HE tea tree (1 goutte), HE ravintsara (1 goutte), dans 1 cuiller à café d'HV (calendula, calophylle, noyau d'abricot ou amande douce).

 

* Fulmigations : La vapeur d'eau aide à décongestionner les sinus. On fait chauffer de l'eau dans une bouilloire. On amène l'eau à ébullition. On verse l'eau dans un bol. On respire la vapeur qui se dégage du bol durant au moins cinq minutes, en se couvrant la tete avec une serviette.

La vapeur d’eau chaude a pour effet de relâcher et fluidifier le mucus des sinus. Pour ses propriétés anti microbiennes, ajouter dans l’eau bouillante 5 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus radiata.

Elle aide à évacuer les sécrétions (emprisonnées dans les sinus), décongestionner les voies respiratoires, lutter contre les virus et bactéries (s'ils sont présents). De plus, elle est anti-inflammatoire et antiseptique.

On peut également réaliser d'autres préparations en vue de ces fulmigations :

- 10 gouttes d'HE de lavande aspic (antivirale, antibactérienne, expectorante), 15 gouttes d'HE de menthe poivrée (antivirale, antibactérienne, expectorante, analgésique), 25 gouttes d'HE de tea tree (antivirale, antibactérienne).

- 6 gouttes d'HE de tea tree, 6 gouttes d'HE de bois de rose (antivirale, antibactérienne), 2 gouttes d'HE de menthe poivrée, 6 gouttes d'HE de ravintsara (antivirale, antibactérienne, expectorante).

Verser ces gouttes d’huiles essentielles dans un flacon en verre ambré, préalablement désinfecté avec de l’alcool. Puis, 8 gouttes de cette préparation dans une casserole d’eau frémissante.

* On peut appliquer également des compresses chaudes pour soulager la douleur et favoriser le drainage des mucus. Dans un demi litre d'eau, ajouter 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radiata et 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée. Y faire tremper un linge en coton, l'essorer avant de le placer sur les sinus. Dès que le linge se refroidit, le mouiller à nouveau. Peut se faire plusieurs fois par jour si besoin.

Une autre méthode est d'appliquer alternativement un gant de toilette chaud directement sur les sinus congestionnés pendant 2 minutes et ensuite un gant de toilette froid pendant 1 minute. Permet la décongestion des sinus en métabolisant ces déchets afin de les éliminer ensuite. A faire 3 fois par jour.

Il sera important de pratiquer ces compresses le soir pour décongestionner les muqueuses et favoriser ainsi le sommeil.

* Il sera important de boire des liquides chauds, pour favoriser la fluidification des mucus, et boire chaud entraîne plus facilement leur drainage : infusions de menthe (décongestionnante), de thym (désinfectant), de bourgeons de pin (antiseptique), de plantain, les bouillons de légumes, …

* On pourra également stimuler le système immunitaire par la prise de compléments alimentaires, en sachant que ce qui précède est très important, primordial :

de l'Echinacée (mais également pour luttre contre l'inflammation), du beta carotène (qui se transforme en vitamine A dans l'organisme, qui contribue à améliorer le fonctionnement des muqueuses), de la vitamine C (tonifiant du système immunitaire, à prendre sous la forme naturelle de l'Acérola), du magnésium (qui aide l'organisme à résister aux infections), de l'ail (qui purifie les voies aériennes supérieures), de la propolis (véritable système immunitaire de la ruche qui renforce les défenses immunitaires, antioxydante...).

* on pourra supplémenter en Manganèse, en soufre, (pour parer aux affections allergiques), ou par l'association Manganèse-Cuivre (renforcer les défenses immunitaires) .

 

Une sinusite aiguë ou chronique doit se traiter en fortifiant l’état général et le système immunitaire.

Formule Probiotiques

Pour éviter les rechutes, on pensera à stimuler les défenses immunitaires en prenant, d’octobre à avril, une dose de cuivre, or, argent en oligo-éléments, sous la langue, le matin à jeun ; ainsi que régulièrement de l'acérola, de l'échinacée et des probiotiques...

Petite

... Et à pratiquer régulièrement le lavage des fosses nasales, car il vaut mieux prévenir, que guérir.