"Si on a du cholestérol, on ne peut pas manger d'oeuf !..."

Cette phrase souvent répétée est-elle un mythe ou une réalité ?

Tentons de résoudre cette énigme ...

Bon, je pense que chacun sait ce qu'est un oeuf, et d'où il vient...mais ce qu'il représente en qualité nutritionnelle est un autre défi...

Résultat de recherche d'images pour

     Un gros œuf (environ 53 g) de catégorie A contient 6 g de protéines, 5 g de gras et seulement 70 calories. Deux oeufs représentent une portion dans la catégorie Viandes et substituts.

     Selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC : « un œuf cuit dur contient à peine 1,6 g de gras saturé et aucun gras trans, les chercheurs ont conclu que le lien établi précédemment entre les œufs et le cholestérol était grossièrement exagéré. »

     La qualité supérieure des protéines de l'oeuf contribue à la production d'anti-corps et la réparation des muscles.

     Le jaune d’oeuf contient de la choline, un nutriment essentiel dans la formation du cerveau des bébés. Nous en avons besoin de 500mg par jour. En autre, il participe à l’entretien des fonctions cérébrales et ralentit l’évolution de la maladie d’Alzheimer et de la démence. La choline est le précurseur de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui joue un rôle particulièrement important dans le contrôle musculaire et la mémoire.

     La lutéine, puissant antioxydant contenu dans le jaune d’oeuf, est mieux absorbée que celle des légumes verts à feuille. Ce caroténoïde prévient la dégénérescence maculaire qui provoque la cécité chez les plus de 65 ans et améliore la tolérance au soleil en augmentant la quantité de graisse à la surface de la peau.

     Les oeufs procurent 14 nutriments importants, tels que les vitamines A, D et E, de l'acide folique, le fer, le zinc, la choline...

Il contient 50% de l'apport journalieren vitamine B12, ce qui favorise la protection des maladies cardiovasculaires.

La consommation d'oeufs améliore la santé des os, des dents, de la peau et des yeux.

Rien de moins...

Résultat de recherche d'images pour  

     Ne laissez pas le jaune de coté : la majeure partie nutritive se trouve dans cette partie, notamment la moitié des protéines.

Le jaune d’oeuf est particulièrement apprécié des sportifs, car il permet d’accélérer la guérison des tissus musculaires, donc accélère la récupération du corps et la progression de l’entraînement.

     Les œufs comptent parmi les rares aliments considérés comme une protéine complète, car ils contiennent tous les neuf acides aminés essentiels. Les acides aminés servent essentiellement « d’éléments constitutifs pour le corps » puisqu’ils aident à former des protéines.

En plus de vous donner de l’énergie, votre corps utilise également les protéines que l’on trouve dans les œufs pour des fonctions particulières 

  •  construire et réparer les tissus et les cellules de l’organisme;
  • renforcer les cheveux et les ongles;
  • développer et entretenir des muscles en santé;
  • contribuer à combattre les infections;
  • équilibrer les liquides organiques.

oeufs-mythes-cholesterol-recette-sante

     Pour que notre organisme fonctionne sainement, il lui faut une certaine quantité de matières grasses ; et les oeufs sont un bon substitut aux viandes !

     La perception erronée nous vient de vieilles études où les chercheurs ont conclu que la source de mauvais cholestérol (LDL) provenait des oeufs. C’est qu’il y a le cholestérol alimentaire et le cholestérol sanguin. Les spécialistes ont compris récemment que les régimes riches en gras saturés ou trans, et non en bon cholestérol (HDL), sont les principaux responsables de l’augmentation des taux de mauvais cholestérol.

Il faut arrêter de pointer les oeufs.

 Résultat de recherche d'images pour

     Le cholestérol sanguin est produit à 80% par notre foie. La balance provient de ce que nous consommons. Le cholestérol alimentaire contenu dans ce que nous mangeons n’a pas grand effets sur la majorité de la population en santé. La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC ajoute qu’en général, « les études démontrent que les personnes sans antécédents de maladies du cœur, de diabète, d’hypertension artérielle ou d’hypercholestérolémie qui consomment en moyenne un œuf par jour (ou sept œufs par semaine) ne voient pas leurs risques de maladies du cœur augmenter à long terme. »

     La recherche actuelle montre que le cholestérol contenu dans les œufs a très peu d’effet sur les taux sanguins de cholestérol et les études révèlent qu’il n’existe pas de lien entre la consommation d’œufs et un risque accru de maladie cardiaque et d’AVC.

Les chercheurs de la Harvard School of Public Health ont découvert que les adultes en santé qui mangeaient jusqu’à un œuf par jour présentaient peu ou pas de risque accru de maladie cardiaque.

Selon l’American Heart Association, la lutéine retrouvée dans le jaune d’œuf protège également contre l’évolution d’une maladie cardiovasculaire précoce.

 

     La meilleure chose à faire pour vous protéger d’une crise cardiaque ou d’un AVC est d’apporter des modifications à votre mode de vie, par exemple :

  • opter pour une alimentation riche en fruits et légumes frais et en produits de grains entiers, et faible en gras saturés et en gras trans;
  • être actif physiquement de 30 à 60 minutes par jour;
  • viser et maintenir un poids et un tour de taille santé;
  • limiter sa consommation d’alcool à 2 verres par jour;
  • ne pas fumer.

Résultat de recherche d'images pour

Alors... Allons-y ma poule !

     Profitons de ce que la Nature nous a donnés de bons oeufs, à préparer à toutes les sauces (ou à tous les plats...) : à la coque, au plat (s'ils sont bios et extra-frais), brouillés, en omelette, durs, dans les gateaux, les flans (salés ou sucrés), les desserts (à ne pas multiplier quand meme ces gourmandises...) !

Résultat de recherche d'images pour