Vous devez savoir que je suis gourmande... Mais comme j'aime allier la gourmandise et le plaisir, je vous propose une délicieuse recette de carrot-cake.

     Comme son nom ne l'indique pas, ce gouter-dessert nous viendrait de Suisse. Tandammmm ! Je vous épate, non ?

     Mais comme son nom l'indique, que vous soyez anglophone ou non (meme ma maman a du deviner ...), on y retrouve des carottes.

"Mais, me direz-vous étonné, un dessert aux légumes ? Euh... je passe mon chemin..."

Non, non !! Restez !!

En y réfléchissant, ce qui plait dans la carotte, outre sa belle couleur, c'est son gout légèrement sucré, non ?

Donc ce légume-racine, bourré d'anti-oxydants, a tout à fait sa place dans ce gateau, et d'ailleurs, il apporte une belle texture, et on n'a pas l'impression de manger un flan de légumes.

Résultat de recherche d'images pour

     Selon les historiens, le gâteau aux carottes était probablement un pudding populaire en Europe, à l’époque médiévale, à base de moelle, aromatisé à l’eau de rose et recouvert d’une pâte feuilletée. Les recettes de "Carrett pudding" abondent dans les livres de cuisine de l’époque géorgienne.  

Les carottes étaient à cette époque un substitut au sucre.  

Pendant la seconde guerre mondiale, ce légume-racine sucré fut une alternative aux édulcorants rationnés au Royaume uni.  

Quelques années plus tard, ce gâteau était même considéré comme « un aliment santé » malgré la quantité de beurre ou d’huile qu'ils incorporaient.

En Inde, le pudding de carotte était appelé Gajar Ka Halwa. Il fut servi aux États-Unis en 1876 et s’est très vite répandu dans le pays…

Ce n'est ni un flan, ni un pudding, ni un gateau étouffant que je vous propose, mais un gateau aéré, légérement coloré, qui fond en bouche et qui a été dévoré aussi rapidement qu'un gateau au chocolat...

Avec son bon gout de cannelle, il étonne toujours au premier abord ceux qui ont des a priori, mais la perplexité disparait des visages sitot la première bouchée avalée.

Faites le test, et racontez-le nous...

Les ingrédients :

- 150 g de farine (j'ai utilisé de la farine sans gluten, mais libre à vous... autant que possible, limitez votre consommation de céréales à base de blé, et sinon choisissez-les complètes)

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 1 cuiller à soupe de graines de pavot

- 1 cuiller à café de poudre de cannelle (ou davantage suivant les gouts personnels)

- 1/2 cuiller à café de muscade (ou un mélange 4 épices)

- 70 g de sucre complet (pour un IG bas, utilisez du sucre de coco, ou du sirop d'agave) et 1 sachet de sucre vanillé (ou extrait de vanille)

- 3 oeufs (séparez les blancs des jaunes)

- 170 g de carottes (bio de préférence), soit environ 2 carottes rapées.

- 4 cuillers à soupe d'huile (olive ou sésame)

- 1 orange : zeste et jus

- facultatif : noix poelées (environ 100 g )

Pour le glaçage : sucre glace + jus de citron + 1 blanc d'oeuf

Zou !  On met le tablier :

Préchauffer le four à 180°C.

Laver, éplucher et râper vos carottes.

Dans un saladier, mélanger : farine, levure, sel, cannelle, muscade et pavot.

Dans un autre saladier, fouettez énergiquement les jaunes d’œufs avec les sucres pour obtenir un mélange mousseux.
Incorporez-les au mélange sec, en y ajoutant les carottes, l'huile végétale, le zeste et le jus de l'orange. Puis les noix si vous avez choisi d'en mettre (évitez cependant pour les intolérants ou allergiques au gluten).
Ajoutez les blancs montés en neige avec un peu de sel.
Verser la préparation dans un moule beurré (moule à cake), et enfournez pour une demi-heure suivant votre four.
Prenez votre mal en patience en le regardant refroidir sur une grille, puis, lorsqu'il est bien froid, nappez votre carrot-cake du glaçage.

DSCF4414

DSCF4419

DSCF4425

DSCF4432

DSCF4437

DSCF4444

DSCF4447

     Si vous y parvenez, attendez le lendemain que les aromes se multiplient, mais si vous ne tenez pas, je comprends...
     A la maison, il n'en restait que quelques miettes au moment du gouter...