Dans la grande famille des Cucurbitacées, je voudrais... le concombre !

De la meme famille que le melon ou la courgen cette plante potagère herbacée est consommée comme légume.

C'est la meme espère qui produit les cornichons (on les cueille simplement avant qu'ils soient arrivés à maturité).

Résultat de recherche d'images pour

Pour la petite histoire...

Le concombre poussait naturellement au pied de l'Himalaya, et consommé tel un légume. Il aurait été domestiqué en Inde il y a plus de 3 000 ans et sera cultivé ensuite dans toute l'Asie Occidentale, notamment en Egypte antique, où les Hébreux, lors de leur captivité, découvrent ce légume qui est cité trois fois dans la Bible (particulièrement donc dans l'Ancien Testament).

Il fait partie de la cuisine grecque antique (sous le nom de σικυός, sikuos) et de la cuisine romaine : selon Pline l'Ancien, les empereurs romains Auguste et Tibère sont gourmands de ces légumes dont certains sont cultivés en specularia (serres dont le vitrage consiste en des tissus huilés).

Au Moyen Âge en Europe, le concombre est bien classé dans la chaine des etres végétaux, mais, légume froid et humide, il est déconsidéré, mais figure pourtant dans lal liste des plantes cultivées dans les jardins de monastères sous Charlemagne.

Au 17° siècle, le concombre devient valorisé par les classes aisées car, légume non rassasiant (à l'opposé de ce que recherche le paysan), il est vu comme un aliment de plaisir.

Résultat de recherche d'images pour

Ses bienfaits pour nous :

Accessible à tous les porte-monnaie, le concombre est facile à préparer et peu calorique.

Chaque année il remporte un vif succès auprès de tous, car nous en consommons environ 3 kg par an et par personne.

La chair de ce "légume", est tendre et croquante, généralement avec peu de graines au centre.

Il est habituellement consommé cru, mais il est également très savoureux servi cuit, en légume d'accompagnement. Pour cela, détaillez-le en petits dés (ou petits batonnets) que vous cuirez à la vapeur ou étuvé doucement dans un peu d'huile d'olive.

Si vous avez des soucis de digestion, laissez-le dégorger épluché et découpé, avec un peu de sel dans une passoire. Rincez-le et dégustez-le.

Riche en eau et très désaltérant, il est peu calorique. Par ailleurs, bien pourvu en vitamines et minéraux, c'est un allié de la forme au quotidien.

Il est surtout connu pour les candidats à la perte de poids. En effet, il est essentiellement constitué de fibres, d'anti-oxydants et d'eau, donc possède un fort pouvoir de satiété.

De plus, comme il faut le mastiquer plus longuement que ces collègues légumes, il permettrait de déstocker les graisses abdominales.
C'est le moins calorique de tous les légumes verts, et le plus pauvre en sucres (avantageux pour les diabétiques).
Riche en potassium et en eau, et pauvre en sodium, il est diurétique (drainage de l'organisme).
Il est coutume de constater des candidates aux soins esthétiques se décorer avec des tranches de concombre. Seulement, ce sera l'effet tenseur et raffermissante du froid qui agira sur la peau, mais ce ne sera pas grâce à de soi-disant propriétés rajeunissantes de ce légume.

Pour un peu de plaisir, osez un peu de crème sur votre concombre épluché, découpé et dégorgé, mais optez davantage pour la vinaigrette (avec de l'huile de colza et d'olive), et surtout pour les batonnets à croquer !

Dans les rouleaux de printemps maison ou makis maison, ils seront également exquis !

Apprenez à le cuisiner cuit, il variera les plaisirs !

Résultat de recherche d'images pour