Et voilà ! Les beaux jours sont enfin là !!

Et on pense aux petites tenues toutes fraiches pour l'été, le maillot de bain...

Les magazines regorgent de trucs, de recettes, d'astuces, de nouveaux régimes à la mode pour ôter tous nos bourrelets et kilos accumulés durant l'année...

Oui mais, sont-ils réellement efficaces ? Et sur le long terme, n'avez-vous pas peur de l'effet yoyo ?

Et sur la santé, n'y aurait-il pas d'effets néfastes constatés ?...

Résultat de recherche d'images pour

Nous avons déjà parlé (ici : clic) de l'index glycémique.

Il vient d'être démontré par une étude française (menée par Anthony Fardet de l'unité de nutrition humaine de Clermont Ferrand) que plus un produit alimentaire était transformé, moins il était rassasiant, et plus il élevait la glycémie.

Nous avons vu dans notre article sur le sucre et notamment sur les sucres cachés (clic), que 90% des sucres ajoutés de notre alimentation viennent d'aliments ultra-transformés (confiseries, biscuits, gâteaux, crèmes glacées, boissons gazeuses, produits lactés sucrés, nuggets, chips, vinaigrettes toutes prêtes, etc...).

Le degré de transformation joue un rôle sur son index glycémique.

Nous avons vu que suivant le mode de cuisson, l'IG était également modifié.

Les légumes (carottes par exemple) ne présenteront plus le même IG et le même indice de satiété selone leur préparation (crues, cuites à l'eau, ou rôties, broyées, etc...).

Pour que l'on puisse aisément s'y retrouver, il serait bon et nécessaire que les industriels puissent afficher l'indication de ce degré de transformation sur les emballages des produits.

Mieux informer le consommateur sur les caractéristiques structurelles de l'aliment et donc son degré de transformation devrait être une priorité pour prévenir et gérer les maladies dites de civilisation ou d'industrialisation, plutôt que de se focaliser sur la seule composition nutritionnelle.

Cette étude a montré le rôle majeur de la structure de l'aliment dans son impact sur la santé.

D'autres études ont prouvé également qu'une forte consommation d'aliments ultra-transformés était associée à une augmentation du risque d'obésité, de syndrome métabolique et d'autres maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires (voir également l'article sur les maladies du sucre).

Résultat de recherche d'images pour

Si vous ne voulez pas grossir, prendre du poids, ou si vous voulez voir vos petits bourrelets disparaitre, et perdre les quelques kilos qui se sont logés autour de votre ventre ou de vos cuisses, adoptez l'alimentation IG bas !! Privilégiez donc les fruits et les légumes, les légumineuses, les céréales complètes. Oubliez le beurre, la crème, etc...

Rappelons-nous qu'il est toujours préférable d'acheter un produit brut et de le cuisiner à la maison.

Il n'y a rien de mieux !

DSCF9458

Certaines fleurs de Bach peuvent vous aider lors de ce changement d'hygiène alimentaire et à atteindre votre but (raisonnable). N'hésitez pas à me contacter pour cela ; nous ferons un bilan adapté à votre personnalité, vos émotions et vos besoins.