Comme beaucoup, sauf si vous revenez d’une balade en forêt et que vous avez les pieds pleins de boue, vous ne retirez pas forcément vos chaussures avant d’entrer chez vous. Et pourtant, nombreuses sont les études qui avancent qu’il s’agit là d’une très mauvaise habitude…

Enlever ses chaussures en entrant quelque part, au Japon c’est une règle de base, et dans d’autres pays aussi. Depuis que nous le faisons, ça me parait normal ; quand on entre chez quelqu'un, on respecte son travail, son environnement, ses enfants : on ne salit pas !

Là vous vous dites que je suis une tarée des microbes.
A la maison, quand on rentre, on enlève son manteau (que l'on pend) et on quitte ses chaussures.

C'est automatique.

De plus, on marche toujours pieds nus ou en chaussettes. De réaliser qu'on peut mettre sous ses pieds ce qui a touché le sol de la rue, les crachats, pipis de chiens, gaz d'échappement, etc... me révulsent toujours.

La Madame qui fait la chasse aux microbes reprend toujours sa serpillière et son seau quand un ami passe et qu'il n'a pas quitté ses chaussures (eh oui ! c'est parfois compliqué de demander à enlever ses chaussures à ceux qui ne font que passer...).

A la lecture de ce qui suit, vous allez vite changer vos habitudes !

Explications.

Résultat de recherche d'images pour "chaussures et mycoses"

Si certaines bactéries sont bénéfiques à notre corps et à notre santé, l’immense majorité d’entre elles sont nuisibles à notre organisme. Pour vous donner une idée, suite à leurs recherches, des scientifiques de l’Université d’Arizona aux États-Unis ont fait l’effrayant constat selon lequel nos chaussures abritent en moyenne 421 000 bactéries différentes. Le Coliforme, un indicateur bactériologique qui sert habituellement à établir le niveau d’assainissement de la nourriture ou de l’eau, a été détecté en grande quantité sur 96% des chaussures testées. Autrement dit, il s’agit d’une importante source de microbes.

D’autres bactéries retrouvées sur des chaussures lors des différentes études ont aussi alerté les chercheurs. Comme la Klebsiella pneumoniae, connue pour causer des infections urinaires ou encore la Serratia ficaria, qui provoque des infections des voies respiratoires.

Une fois le type de bactéries présents sur les semelles est connu, les chercheurs ont voulu connaître le processus de transfert des microbes entre les chaussures et les sols non-contaminés de nos maisons. Et là encore, le constat est sans appel ! En effet, d’après leurs études, ils ont découvert que 90% à 99% des bactéries « récoltées » durant une journée passée à marcher dehors sont transvasées sur le sol de votre domicile.

Le docteur Charles Gerba, autre microbiologiste de l’Université d’Arizona, ajoute : « La forte présence (96%) de Coliforme et d’E.coli sur les chaussures indique des contacts fréquents entre elles et des matières fécales, humaines ou animales. De plus, nos études ont démontré que les bactéries s’accrochent et restent sur les semelles malgré de très longues distances parcourues. Du coup, elles sont encore bien présentes au moment de rentrer chez vous. »

Malheureusement, en ne retirant pas vos chaussures avant d’entrer dans votre maison, d’autres dangers encore s’opposent à vous : les toxines ! Le Battelle Memorial Institute a notamment prouvé que les produits chimiques utilisés pour traiter les jardins ont aussi la capacité d’entrer chez vous en s’accrochant à vos semelles. « Pensez à l’eau de pluie dans la rue. Elle peut contenir de l’essence et des produits très chimiques. En marchant dedans, vous les ramenez ensuite chez vous » explique le professeur Reynolds.

Autre chose, qui a son importance : garder des chaussures plus de 8 heures d'affilée favorise l'apparition de mycoses aux pieds. Vous aurez beau traiter avec des pommades, spray et que sais-je, si vous ne vous attaquez pas à la racine du problème, vous ne vous en sortirez jamais.

La solution

D’après une étude de l’Université d’Arizona, la solution la plus efficace est de laver, si c'est possible, ses chaussures à la machine à laver avec du détergent. Cette méthode réduirait de plus de 90% la quantité de bactéries présentes sur vos semelles. Évidemment, faire le ménage et désinfecter fréquemment votre sol et vos tapis est toujours un plus pour lutter contre les microbes.

Tout cela fait partie des règles de base de l'hygiène.

Ceci étant dit, pour éviter tout transfert de microbes à la maison et pour garder cette dernière propre, la solution la plus sûre est (à chaque fois que c’est possible) de quitter ses chaussures à l’extérieur de la maison.

La prochaine fois, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Résultat de recherche d'images pour "retirer ses chaussures en asie"