Imaginez une merveille de la Nature, capable de multiplier la durée de vie d'un être vivant par 40 !

Cela semble relever de l'impossible. Et pourtant !...

Alors qu'une abeille vit en moyenne 1 mois ½ (45 jours), la reine, de la même ruche, voit sa vie se prolonger jusqu’à' à 5 ans, et parce que son unique nourriture est de la gelée royale !

Cette curiosité biologique a poussé les chercheurs à de nombreuses investigations.

La reine de la ruche pond toute sa vie. Un œuf toutes les 45 secondes, soit entre 1500 et 2000 œufs par jour ! Loin d’être affaiblie par une telle fécondité, elle continuera toute sa vie à ce rythme. Elle trouve cette force dans son alimentation, naturellement.

Elle se nourrit au prorata du volume de sa ponte, d’un mélange de gelée royale et de miel, apporté par les ouvrières. C’est la gelée royale qui contient le facteur déterminant qui change l’abeille d’ouvrière en reine.

      La gelée royale est un don de la Nature. Don rare et précieux, apporté par les abeilles. Don unique, car aucune substance n'a pu lui être comparée.

De par la richesse de sa composition, elle est précieuse aux femmes et hommes vieillissants, en complément de leur alimentation quotidienne, mais pas seulement...

      Elle comprend la totalité des 18 acides aminés , 10 vitamines (B1, B2, B3=PP, B5, B6, B7, B8, B9, B12, E), des sels minéraux (calcium, magnésium, silicium, potassium, phosphore, cuivre, fer, soufre), des oligo-éléments (sélénium, germanium, manganèse, zinc), des glucides (fructose, glucose, maltose), des lipides (acide stéarique, acide palmitique, acide 10-hydroxy-2-décénoique), de l'acétylcholine, de la royalisine antibiotique (particulièrement active sur les bactéries du genre Proteus et sur Escherichia coli B, plus connu sous le nom de colibacille), des phytohormones, des flavonoides.

      Parmi les lipides, l'acide 10–hydroxy–2–décanoïque ( ou 10-2 HDA) est à la hauteur de 2 %, qui correspondent à acide gras au potentiel exceptionnel, ayant la propriété de freiner le vieillissement de l’organisme. Cet acide gras n’existe que dans la gelée royale. C’est un des mystérieux composants de la gelée royale que l’on qualifiait autrefois de « Facteur R ». Ne sachant pas le nommer avec précision, on lui avait donné ce surnom, pour R comme Rajeunissement. Cet acide gras lipidique agit sur le bien-être physique (rhumatismes...) et mental (perte de mémoire...).

Sa concentration est forte en particulier en Vitamine B5, ou acide pantothénique, indispensable à toute vie cellulaire (d’où son nom « pan » en grec signifie « tout »). La gelée royale est le produit naturel le plus riche en cette vitamine.

C'est une véritable tour de contrôle de chaque cellule. Il commande, Il régule. Il organise.

Les besoins du corps humain en vitamine B5 sont estimés à 5 mg par jour à partir de 16 ans, à 2 mg chez le nourrisson et à 7 mg pour les mamans qui allaitent. Seule une sous-alimentation peut entraîner une réelle carence. Les personnes carencées en vitamine B5 peuvent avoir le syndrome des pieds brûlants, une alopécie ou même la pelade du cuir chevelu.

Elle est à considérer pour les organismes fragilisés, pour accélérer la convalescence, reprendre des forces, de la vitalité, et un meilleur moral.

 

La gelée royale contient aussi de la vitamine liposoluble E, utile à la fécondité.

Chez les personnes âgées, la présence du tryptophane, précurseur de la sérotonine, est aussi un bon stimulant de la mémoire. Dans cette indication la gelée royale correspond à une belle économie par rapport aux nouveaux médicaments contre la maladie d’Alzheimer, très chers et pour l’instant, non efficaces.

Les tests de criblage antibiotique réalisés avec la gelée royale ont montré de fortes activités inhibitrices contre des bactéries pathogènes, des champignons et des virus. Au total, plus de 150 bactéries, champignons et virus ont été testés. On comprend pourquoi une cure de gelée royale nous protège contre les microbes et contre les virus.

Point besoin de vaccin l’hiver quand l’organisme fonctionne bien.

La présence de facteurs de croissance, lipoprotéines, fait craindre son utilisation chez les malades atteints de cancer et qui peuvent être responsables d’allergies.

Les différentes études faites sur la gelée royale ont mis en évidence de multiples propriétés :

- stimulation générale de l'organisme

- renforcement des défenses naturelles contre les infections

- ralentissement du processus de vieillissement

- prévention des maladies dégénératives

- régulation des mécanismes physiologiques

- normalisation des dysfonctionnements hormonaux

- accélération du processus de régénération cellulaire

- stimulation de l'énergie, de la vigueur, de la forme et du tonus

- augmentation de la résistance à l'effort

- facilitation de la récupération

- reminéralisation

-correction des carences

- action adaptogène

- action euphorisante sur le système nerveux

- stimulation des fonctions sexuelles

- optimisation des capacités intellectuelles

- action anti-stress

- stimulation de la mémoire

- amélioration de la qualité du sommeil

- action hypocholestérolémiante

- normalisation de la tension artérielle

- action hypoglycémiante

- stimulation de la circulation sanguine

- action cicatrisante

- action anti-inflammatoire

- action dépurative

- renforcement des capacités vitales.

Au vu de ces propriétés, on peut dresser une liste (non exhaustive) des principales indications :

- grande fatigue physique

- mauvais état générale

- neurasthénie

- vieillissement prématuré de l'organisme

- infections microbiennes

- infections virales

- troubles métaboliques

- troubles fonctionnels

- problèmes hormonaux

- surmenage

- stress

- anxiété

- dépression nerveuse

- perte de la mémoire

- insomnie

- baisse du tonus sexuel

- impuissance

- frigidité

- chute des cheveux

- maladies de peau

- ulcère gastrique

- colite

- colibacillose

- cystite urinaire

- inflammation de la prostate

- anémie

- spasmophilie

- consolidation des fractures

- caries dentaires

- crampes

- convalescence post-opératoire

- excès de cholestérol

- diabète non-insulino-dépendant

- athérosclérose

- troubles circulatoires veineux

- troubles cardio-vasculaires

- rhumatismes articulaires

- grippe



 

      La gelée royale se présente sous forme de pâte gélatineuse (d'où son nom...) ; sa saveur est âcre, acide avec un pH qui varie entre 3,7 et 3,9. C'est la forme idéale pour la prendre car c'est ainsi que la reine s'en nourrit, mais également car l'absorption sub-linguale est meilleure. Prélever 1 g (½ g pour les enfants), soit la valeur d'un petit pois, et déposer cette perle de la Nature sous votre langue quelques instants. Une fois par jour, de préférence à jeun.

Si cette acidité naturelle ne convient pas, il est possible de la mélanger à de la compote de fruits, un jus de fruit frais, ou du miel...

Elle sera à conserver au réfrigérateur.

Sinon, on peut la trouver sous forme d'ampoules (gelée royale mélangée à du miel ; 1 ampoule par jour) ou de gélules (3 gélules par jour).



La gelée royale peut être consommée par tous, à tous les ages de la vie.

Elle ne présente aucune toxicité.

Elle n'a pas d'incompatibilité avec les autres thérapies qui peuvent être suivies simultanément, facilitera même l'assimilation des principes actifs des produits, et atténuera les effets secondaires.

Elle ne crée pas d'accoutumance.

Il est préférable de faire des cures de 1 ou plusieurs mois, et de les multiplier tout au long de l'année.

« Tandis que la gelée royale française se vend en vrac aux alentours de 1000 euros le kilo, on peut en obtenir pour 20 fois moins cher dès lors qu’elle est chinoise ou indienne », note Joël Schiro, président du Syndicat des producteurs de miel de France (SPMF). D’où l’insistance du SPMF pour exiger, là comme ailleurs, plus de transparence et surtout, une obligation d’étiquetage mentionnant le pays d’origine.

Valoriser les apiculteurs français, c’est consommer leur production au plus près de chez vous. Une gelée royale fraîche, non transformée, non congelée qui conserve et préserve toutes les qualités donc tous les bienfaits pour votre santé.

Restons Français évidemment, nos apiculteurs sont aussi nos thérapeutes !