Cette année, l'équinoxe d'automne est programmée pour ce mercredi 23 septembre. La date l'automne n'est généralement pas aussi attendue que celle du printemps. C'est pourtant un événement astronomique fantastique qui va se produire au dessus de nos têtes et chambouler complètement le climat. Aujourd'hui, le soleil va en effet traverser le plan de l’équateur, faisant de ce jour de l'année l'un des rares où le jour et la nuits seront de la même durée. L'équinoxe d'automne a généralement lieu tous les ans, entre le 21 septembre et le 24 septembre.

Résultat de recherche d'images pour

Mais qu’est-ce exactement que l’équinoxe d’automne ?

     En ce jour du mercredi 23 septembre 2015, nous entrerons officiellement dans la saison des feuilles mortes. En 2016, l’équinoxe d’automne aura lieu le 22 septembre. L’année suivante, ce sera le 22 septembre...

     Chaque année, l’équinoxe d’automne a lieu à une date différente. Ceci tient au fait que la Terre tourne autour du soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes, et non exactement 365 jours. Le plus gros de ce décalage est corrigé par l’adjonction du 29 février lors des années bissextiles. Mathématiquement, les équinoxes d’automne ne peuvent avoir lieu qu’entre le 21 septembre (la prochaine fois en 2092) et le 24 septembre (la prochaine fois en 2303).

     L’automne se poursuivra pendant trois mois jusqu’au solstice d'hiver le 22 décembre 2015) et il faudra ensuite attendre l'équinoxe de printemps pour le 20 mars 2016.

Qu’est-ce que l’équinoxe ?

     Le mot vient du latin æquinoctium (nuit égale). En effet, pour nous, le phénomène le plus évident de l’équinoxe est que la nuit et le jour ont la même durée à cette période de l’année. A l’équinoxe d’automne, les jours, qui duraient environ 16 heures au 21 juin en France, ont largement perdu en longueur. Ils raccourciront ainsi jusqu’au solstice d’hiver. Pourquoi ? En raison de la géométrie. En effet, l’axe de rotation de la terre est incliné de 23,4° par rapport au plan de son orbite : notre planète "penche" par rapport au soleil. L’astre ne nous éclaire donc pas de la même façon selon les moments de l’année. En hiver, la France (par exemple) ne reçoit de lumière que huit heures par jour, contre le double en été. Ceci détermine le comportement des masses d’air et donne naissance aux saisons telles que nous les connaissons dans les zones tempérées.

     Les deux équinoxes sont donc les deux moments de l’année où les jours et les nuits ont la même durée. Ceci a lieu lorsque le Soleil traverse l’équateur céleste et se trouve précisément au zénith de celui-ci, éclairant les deux hémisphères de manière égale : sur n’importe quel point du globe, la durée approximative de la journée est de 12 heures. A ce moment de l’année, le soleil se couche à l’ouest et se lève à l’est (alors qu’il se lève par exemple au nord-est dans nos contrées en été). C’est également à cette période que les jours raccourcissent le plus vite.

     En pratique, de légers décalages peuvent se créer : ainsi, à Paris (par exemple), la durée de la nuit ne dépassera celle du jour que le 26 septembre et non le 23 septembre. Ce jour-là, le soleil va se lever à 7h42 pour se coucher à 19h41, soit 11h58 d’éclairage (c’est 3 minutes et 33 secondes de jour de moins que la veille). Le décalage entre l’équinoxe astronomique et le moment où le jour et la nuit ont la même durée est imputable à deux motifs. Le premier est l’irrégularité de la course de la Terre autour de son étoile (son orbite est elliptique et la Terre accélère et ralentit). La seconde raison est la déformation du globe terrestre lui-même, dont la forme n’est pas parfaite.

Résultat de recherche d'images pour

Quelles sont les traditions liées à cette période de l’année ?

     En France, l’équinoxe d’automne est lié à un moment majeur de l’histoire. Le calendrier républicain, établi pendant la Révolution française, prenait l’équinoxe d’automne comme principal repère : il marquait alors le début de la nouvelle année. Cette organisation fut adoptée en 1792 et abandonnée en 1806 par Napoléon. A l’origine de ce nouveau calendrier, on trouve deux décisions des députés de la Convention. Le 21 septembre 1792, ils votent l’abolition de la royauté en France puis décrètent que les actes publics seront désormais datés "à partir de l’an I de la République". C’est donc par accident et non par calcul que l’évènement astronomique devint la date clef du calendrier. Cependant, à partir de l’année suivante, le début de l’année fut fixé à l’équinoxe vrai à Paris (entre le 21 et le 24 septembre dans le calendrier grégorien).

     L’équinoxe d’automne fut longtemps celle où les élèves retrouvaient les bancs de l’école. En effet, jusqu’aux années 1960, la rentrée scolaire était fixée entre le 20 septembre et le 30 septembre. Cette reprise tardive permettait aux enfants d’assister leurs parents dans les tâches agricoles (moissons, vendanges…), alors qu’une majorité de la population habitait encore dans les campagnes.

     Ailleurs dans le monde, de nombreux évènements sont liés à l’équinoxe d’automne. Au Mexique, les Mayas attribuaient une grande importance à cette période où les jours et les nuits ont la même longueur. Elle célèbre également la fin des récoltes et constitue l’une des périodes de congés les plus importantes de l’année en Chine, à Taïwan, au Vietnam. Traditionnellement, il était d’usage d’organiser les mariages à cette période de l’année. La confection de gâteaux en forme de lune ou de lanternes font partie des rituels pratiqués à l’occasion de la fête de la mi-automne.

Résultat de recherche d'images pour

Et les changements météorologiques ?

     Pour les météorologues, l’automne commence le 1er septembre et non à l’équinoxe d’automne. Mais cette période demeure essentielle. Plusieurs facteurs l’expliquent : d’abord, c’est à cette saison que tombe la nuit boréale. Les températures autour du pôle nord dégringolent, pesant sur les masses d’air dans l’ensemble de l’hémisphère nord. Par ailleurs, la diminution de la durée totale d’éclairage par le soleil permet, par temps clair, aux nuits d’être de plus en plus froides. Les premières gelées peuvent ainsi intervenir dès l’équinoxe d’automne.

     En France, si de belles journées ensoleillées peuvent encore se succéder au moment de l’équinoxe, cette période intermédiaire peut aussi laisser la place à des dépressions atlantiques apportant énormément de précipitations. L’arrière-saison peut également, dans le sud-est de la France, être marquée par le phénomène des épisodes méditerranéens ou cévenols (on en sait quelque chose...). Une dépression gorgée d’humidité se heurte aux reliefs des Alpes ou des Cévennes, provoquant de fortes pluies. Nos villes cévenoles sont régulièrement touchées et plus ou moins inondées par ces masses d'eau soudaines et chargées.

     Les équinoxes sont également des périodes propices aux grandes marées. En effet, le passage du soleil dans le plan de l’équateur terrestre renforce l’influence de l’astre sur les mouvements des mers. Les marnages (différence entre pleine mer et basse mer successives) sont largement plus élevés que le reste de l’année.

Résultat de recherche d'images pour

Mais qu'en est-il globalement pour nous ?

     Nous avons vu ce que représentait l'équinoxe d'automne au point de vue historique, météorologique, et astronomique, mais à l'échelle de l'individu ?

     L'automne est souvent représenté par les feuilles qui tombent ou qui virevoltent dans l'air ; et cela nous attriste car cela est synonyme de mort, de fin... Pour lutter contre la dépression saisonnière qui peut s'installer, je vous conseille de vous référer à l'article qui lui est dédié (clic).

     Pourtant, c'est une saison importante, et non juste une transition vers l'hiver.

      Elle nous permet de nous préparer doucement aux frimas, au temps de repli.

     C'est le moment d'échanger, de reprendre son souffle avant de le partager avec les autres lors des longues soirées hivernales.

     Reprendre son souffle, c'est également protéger ses poumons, en se couvrant correctement, suffisamment, et en s'hydratant également.

     On prendra le temps de se renforcer pour l'hiver par une activité physique régulière et par des moments de détente et de relaxation.

     En automne, on prendra le temps de respirer, de vivre, et on apprendra à lacher.

     En Médecine Traditionnelle Chinoise, cette saison est liée au poumon et c'est en prenant soin de son système ORL que nous entretiendrons une bonne immunité pour les mois à venir.

     Lors des montées d'émotions (souvent négatives), nous nous entrainerons à une respiration consciente, longue et profonde.

     Avec l'automne, nous constatons un repli sur soi, qui n'est pas néfaste ou égocentrique. Il est bon de regarder à soi afin de ne pas juger les autres.

     Avec le temps du bilan de l'année presque écoulée, il nous faut apprendre à accepter la nouveauté et les changements. Ne pas se prendre au sérieux et savoir lacher prise sont également de bons moyens de retrouver le sourire et un peu d'humour, ce qui mettra du soleil dans vos vies !

     Au niveau de l'alimentation, on consommera des aliments un peu plus riches qu'en été, avec une nette préférence pour les produits de saison.

     En ce qui concerne la phytothérapie adaptée à l'automne, on pensera aux infusions de thym (pour le système immunitaire), au thé noir (pour les digestions).

     Pour stimuler le système immunitaire, on pourra se frictionner avec de l'HE de marjolaine dans un peu d'huile végétale (max 3 fois par jour, pour les adultes).

Résultat de recherche d'images pour

     L'automne est un moment de préparation et de nettoyage : les choix conscients que nous ferons maintenant détermineront notre fin d'année.

     L'automne est une saison merveilleuse qu'il faut appréhender comme telle et non comme un passage inexorable vers la fin, vers l'hiver, le froid, la grisaille...

     Sachons profiter de tous les fruits et légumes de cette saison, prendre le temps de poursuivre tranquillement notre chemin, et d'admirer ces paysages fabuleux dont la Nature nous comble chaque jour.

Résultat de recherche d'images pour