Suivant les principes naturopathiques énoncés plus haut, le naturopathe va stimuler le processus d'auto-guérison du corps par le biais de la force vitale.

Il doit donc évaluer les réserves énergétiques et glandulaires ainsi que l'état psycho-émotionnel du consultant. Il établit un bilan : celui de la vitalité.

C'est la première étape.

La vitalité, ou force vitale, est une énergie qui nous anime et permet de développer nos fonctions psychiques et organiques. Elle nous enveloppe et fait partie d'un tout énergétique appartenant à l'univers.

Ce n'est pas seulement un capital énergétique que l'on acquiert à la naissance et qui va s'amenuisant jusqu'à notre mort. C'est notre aptitude à capter cette énergie qui va déterminer notre niveau de vitalité. C'est ainsi que notre corps a besoin de cette énergie pour lutter contre une pathologie et donc le stock d'énergie vitale diminue. Il faut donc la régénérer par la suite. Pour chacun, la capacité à capter cette énergie vitale n'est pas la même.

 

On distingue deux types de vitalité : la vitalité psychique et la vitalité physique.

La vitalité psychique peut se définir comme reliée à la sphère psycho-émotionnelle en liaison également avec nos motivations et nos passions.

La force vitale siège principalement dans les réserves nerveuses et glandulaires au niveau physique.

Il est essentiel de remarquer que des facteurs dits de déstabilisation psychophysiologiques (hérédité, climat, milieu social et stress) sont à l'origine d'une diminution de la vitalité. En effet, ils entraînent un dérèglement des centres gestionnaires qui créent une destabilisation psychique et/ou physique et par conséquent un effondrement des tissus faibles de l'organisme.

L'encrassement psychologique engendre un encrassement physiologique. Le corps n'arrive plus à éliminer les toxines par ses émonctoires qui sont en fait des voies de sortie des déchets.

 

     Ce bilan de vitalité s’organise autour de plusieurs questionnaires amenant le naturopathe à déterminer la vitalité de la personne et de proposer un programme d’hygiène vitale entièrement personnalisé. Le naturopathe réalisera ainsi :

  • une anamnèse (questionnaire retraçant les antécédents médicaux personnels et familiaux, et l’historique des troubles qui a amené à la consultation)
  • un bilan alimentaire (afin de déterminer d’éventuelles carences ou erreurs alimentaires)
  • un bilan général (sommeil, activité physique, état émotionnel, …)
  • un bilan iridologique (analyse de la zone irienne informant le thérapeute sur d’éventuelles carences, déficiences ainsi que sur l’état du système nerveux.)

 

     Ces différentes informations permettront alors au praticien de proposer un programme d'hygiène vitale unique et adapté aux besoins du consultant ainsi que les cures (revitalisation ou désintoxication) qui seront les plus appropriées.

 

Il s'agit donc d'un programme personnalisé.

 

     Pour établir le protocole personnalisé, le praticien mettra en avant principalement diverses règles d'hygiène de vie simples telles qu'une alimentation saine, une activité physique régulière, mais aussi une meilleure gestion du stress et des émotions.

     En complément, le naturopathe pourra également recourir à différentes techniques naturelles telles que les massages bien-être, la réflexologie, la phytothérapie, l'aromathérapie qui s'inscriront alors dans le cadre des 3 grandes cures naturopathiques.

La cure de revitalisation vise à rétablir une bonne alimentation et à combler les possibles carences en vitamines ou en minéraux qui découlent d'une hygiène de vie non-adaptée à nos besoins.

Lors de la cure de désintoxication, on s'attachera à d'éliminer les surcharges toxiniques de l'organisme.

Comme son nom l'indique, la cure de stabilisation sera utilisée pour maintenir cet état de bonne santé et de bien-être.

 

 

 

     Au cours de ces cures, le naturopathe va utiliser certaines des dix techniques naturopathiques que sont la psychologie, la bromatologie, les exercices, la phyto-minéralogie, la pneumologie, les massages, l'hydrologie, la réflexologie, l'actinologie et la magnétologie.