Avec l'arrivée de l'hiver, du froid, les rhumes et autres désagréments ORL font irruption un peu partout autour de soi.

     Pourtant, nous avons vu dernièrement comment agir en prévention, tout d'abord en ayant une alimentation adaptée à la saison, en continuant à pratiquer une activité physique régulièrement, mais aussi en prenant le temps de s'écouter, écouter son corps, ses émotions, son ressenti, ses besoins, ses attentes...

     Pensons parfois aux animaux qui hibernent et sachons (un peu) les imiter...

Résultat de recherche d'images pour

     Si malheureusement, vous vous etes fait attaquer par un méchant coup de froid, un virus qui trainait, une petite bactérie qui cherchait un endroit confortable, pas de panique !

     Ne vous jetez pas sur les médicaments soit disant miracles qui masquent le problème (mais vous en créeront d'autres...).

     Faisons un rapide tour des solutions naturelles à ces pathologies hivernales. (Vous pouvez également cliquer dans "rechercher" et taper le mot clef qui vous concerne).

     Rappelons rapidement qu'il ne s'agit que de conseils qui ne remplacent en rien une consultation naturopathique (pour compléter ceux-ci, pour comprendre pourquoi vous avez besoin de vous arreter, etc...) ou d'une consultation chez votre médecin traitant si les symptomes s'aggravaient ou perduraient au-delà d'une semaine.

- Tout d'abord, mais ça parait une évidence. Reposez-vous, écoutez-vous ! Un organisme stressé, fatigué, oppressé résiste beaucoup moins bien aux agressions, quelles qu'elles soient... Vous l'avez peut-etre remarqué : c'est lorsque vous etes fatigué, que vous tombez malade...

Résultat de recherche d'images pour

- Un conseil peu moins évident : prenez soin de votre flore intestinale ! Comme nous l'avons vu, 70% des défenses immunitaires se trouvent dans le système digestif. Evitez donc les aliments trop agressifs (alcool, café, graisses cuites, laitages, sucreries, et tout ce qui vous cause du souci pour la digestion). Vous pouvez régulièrement faire une cure de probiotiques (voyez avec votre Naturopathe ou un pharmacien de confiance) ou choisir de manger régulièrement des aliments lacto-fermentés (certains jus de légumes, choucroute...).

- la vitamine C : ah ! cette sacro-sainte vitamine C !! Dès qu'on est fatigué, qu'on est un peu mal en point, on se rue sur cette vitamine miracle !!!

Effectivement, c'est un anti-oxydant majeur qui augmente la réponse immunitaire aux infections.

Il faut savoir que l’organisme tolère et assimile mieux les vitamines naturelles que les vitamines synthétiques. C’est pourquoi il est préférable de consommer de la vitamine C naturelle.
L’acérola provient de la cerise acérole du Brésil. Il faut cependant veiller à ce l’acérola soit de bonne qualité. Attention aux produits bas de gamme auxquels de la vitamine C synthétique a été ajoutée. Il faut impérativement vérifier la liste des ingrédients ; si les termes acide ascorbique, ascorbate de sodium, odium ascorbate, vitamine C, esther C, préparation de vitamine C apparaissent, il s’agit vraisemblablement d’un mélange d’acérola et de vitamine C synthétique.

Sources alimentaires de vitamines C : Il est conseillé de consommer 5 ou 6 fruits ou/et légumes par jour. Au sein de ceux-ci on préférera les fruits les plus riches en vitamine C : cassis, kiwis, fraises, oranges et pamplemousse (frileux attention, ils peuvent être acidifiants pour vous), mangues… mais aussi poivrons, choux, brocolis et graines germées.

A elle seule, elle ne pourra vous guérir, vous remettre sur pied ou vous aider à passer outre les infections ...

- la propolis : voir l'article dédié

- l'extrait de pépins de pamplemousse est antibactérien et fongicide ; c’est un antibiotique naturel très puissant. L’extrait de pépin de pamplemousse ne présente pas d’effets toxiques et peut être utilisé par l’être humain et par les animaux. Il est également efficace pour soigner les aphtes et l’herpès.

Résultat de recherche d'images pour

- le chlorure de Magnésium est certainement un des remèdes naturels des plus désagréable à boire. Mais il est très efficace pour stimuler l’immunité. Attention ! Ne pas le prendre à long terme ou en prévention, mais bien à l'arrivée des premiers symptomes.

Il serait bon d'en avoir toujours un sachet d'avance chez soi au cas où ...

Vous diluez  20g (sachet acheté en pharmacie, magasin bio ou diététique ; vous préférerez la forme naturelle du Nigari, moins agressif) dans un litre d'eau peu minéralisée. Vous pouvez rajouter le jus d'un citron pour diminuer la saveur acre et amère, et placer la bouteille dans le frigo.

En cas de grippe, boire un verre toutes les heures jusqu’à amélioration des symptômes.

Attention : le chlorure de magnésium ne convient pas à tout le monde et ne devrait pas etre pris sur la durée !

Effet secondaire possible : diarrhée.
Contre-indication : insuffisance rénale ou hépathique, problèmes rénaux, déshydratation, hémophilie.

- la phytothérapie soigne depuis des années par des plantes vraiment efficaces :

     * le thym est antiseptique et antitussif ; calme la toux et aide à dégager les voies respiratoires.
Son principe actif provient surtout de son huile essentielle.
En phytothérapie, le thym s’utilise généralement en infusion ; il existe également sous forme de teinture mère, de sirop ou d’huile essentielle. Le thym peut également être utilisé en cuisine pour parfumer les plats (ratatouille, bouillons...).

Résultat de recherche d'images pour

     * l'échinacée est une plante immuno-stimulante. Elle permet de mettre en alerte le système immunitaire. L’échinacée est utilisée principalement en prévention contre les refroidissements ou la grippe ou en début d’infection. Pour une efficacité maximale, il est préférable de consommer l’échinacée sous forme d’extrait liquide.
Il semble que l’Echinacea angustifolia et l’Echinacea pallida soient plus efficaces, mais aussi plus chers, que l’Echinacea purpurea.
Il est fortement déconseillé de prendre de l’échinacée plus de 8 semaines consécutives, car l’échinacée étant une plante stimulante du système immunitaire, elle risque d’affaiblir celui-ci si elle est prise sur une trop longue période.
Les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies sont susceptibles d’être allergiques à l’échinacée.

     * On peut prévoir une cure pour renforcer ses défenses immunitaires, de trois semaines avec de la propolis, de l’échinacéa et de l’acérola. La propolis en extrait fluide à raison de 2 fois 10-15 gouttes par jours. L’échinacéa en teinture mère ou extrait hydro-alcoolique, 2 fois 10-20 gouttes par jour. Il existe des versions sans alcool et des formes en gélules de ces deux produits.

- mettre son corps au repos quand on n'est pas bien est une bonne chose, mais mieux encore, c'est de mettre son organisme au repos, en limitant le travail de digestion. Pensez aux monodiètes, au jeune intermittent...salutaires pour soigner vos pathologies hivernales !

Il est judicieux de préparer son corps (son terrain) et ses défenses pour l’hiver avec une cure de détox de trois semaines dès septembre, pour nettoyer l’organisme des traces des abus de l’été. Si les organes émonctoires (foie, intestin, reins, peau et poumons), ne sont plus « encrassés », ils peuvent faire leur travail (hormones, antioxydants, évacuation...) de façon optimale lors d’une agression par un virus ou une bactérie par exemple. De fait, les gens qui ont pris l’habitude de la cure de détox tombent moins souvent malade en hiver.

- la vitamine D a un effet maintenant reconnu sur le système immunitaire. Il faudrait en consommer entre 200 et 800 UI par jour pendant les mois gris. Il en faut plus chez la personne agée, celles à la peau sombre ou très claire. Particulièrement les personnes sujettes à la dépression hivernale.

Il est préférable de la prendre sous forme liquide, quotidiennement, afin de mieux répartir les apports pour que le stockage se fasse en accord avec le corps. Par contre, il est recommandé de la prendre avec du magnésium, car celui-ci force le calcium (absorbé grace à la vitamine D) à se fixer sur les os et non dans d'autres tissus.

Sources alimentaires de vitamine D : dans les poissons gras (saumon, thon, hareng, sardine, maquereau, foie de morue, les champignons, le jaune d'oeuf, les produits laitiers, le foie (bio).

- le zinc est un oligo-élément très important pour l'immunité. Vous le trouverez dans les fruits de mer, les noix et les noisettes, l'ail, les oeufs, les poissons...

- les oméga 3, au meme titre que les oméga 6 (moins rares), participent aussi au bon fonctionnement du système immunitaire. On les retrouve dans les poissons gras, l'huile de colza, les noix, les algues, les légumes verts.

Résultat de recherche d'images pour

     N'oubliez pas que les conseils de prévention peuvent également s'appliquer lors de l'infection (alimentation, activité physique, prendre soin de soi...).

     N'hésitez pas à consulter votre Naturopathe pour des conseils personnalisés et votre médecin généraliste si les symptomes s'aggravaient ou s'ils duraient...