Pour revenir à l'article sur la chrononutrition, je pense que le plus difficile (comme pour beaucoup de régimes ou de restrictions), c'est d'organiser le petit-déjeuner.

Pourquoi ? Parce qu'on a trop l'habitude, nous français, de manger notre bout de baguette avec notre confiture (maison, de préférence) ou notre pate à tartiner (maison, pour nous, mais j'espère que pour vous, ce n'est pas la marque beurk qui commence par un N et finit par un A... Si vous connaissiez la composition, vous me demanderiez vite une recette maison ...).

Le petit déjeuner reste un point capital de la chrono-nutrition. Avec lui commence votre journée et votre régime-santé.

La règle d'or : ne pas se priver.

 

  A disposer sur votre table de petit déj' pour un régime basé sur la chrono-nutrition :

Du thé (vert de préférence) ou un café léger, ou une infusion, sans sucre bien sûr (je m'y suis mise alors qu'auparavant, il m'était im-po-ssi-ble de me passer de mon sucre par tasse).Pour se réhydrater après la dizaine d'heures sans apport d'eau.

Du fromage (selon votre taille et votre activité, comptez entre 70 et 110g)
Du pain (selon votre taille et votre activité, comptez entre 40 et 80g). À choisir complet pour optimiser les apports en fibres. Si vous etes intolérants au gluten ou si vous préférez vous en abstenir, choisissez une farine sans gluten pour faire votre pain maison, ou optez pour le Pain des Fleurs, ou autres biscottes sans gluten, mais toutes aussi agréables.
Du beurre ou de l'huile d'olive (quelles que soient votre taille ou votre activité, 10 à 12g de beurre doux ou salé (sauf en cas d’hypertension) ou 2 c. à café d’huile d’olive (option à choisir en cas de cholestérol). Attention, pas de margarines allégées !)

Les glucides complexes et les graisses saturées assurent un apport d’énergie permettant d’être efficace toute la matinée, sans coup de pompe en fin de matinée.
Point capital, il faut proscrire toute source de sucres rapidement assimilables : jus de fruits, fruits frais ou secs, compote, confiture, biscuits, céréales de petit déjeuner… qui sollicitent l'insuline (hormone qui fait varier le taux de sucre dans le sang). Or, c’est elle qui est responsable du coup de fatigue vers 11heures. Et surtout, qui va empêcher le bon métabolisme des corps gras et des protéines.

Des protéines  ! "Dans les deux heures qui suivent le réveil, l'organisme a besoin de graisses saturées et de protéines, explique Alain Delabos, nutritionniste, gériatre, directeur du département de recherches de l'IREN. Cet apport lui permet en plus de ne pas fabriquer de mauvais cholestérol, le LDL."

De plus, bannissez les produits laitiers autres que le fromage : yaourts, lait, fromage blanc et petits-suisses sont mal digérés, se stockent facilement et nuisent à la bonne digestion de la viande, plus tard dans la journée.

Vous n'aimez pas le fromage ?

Cuisinez-le dans des crêpes au sarrasin, un croque-monsieur… Sinon, optez pour une formule à l’anglaise ou à l’allemande, selon votre appétit.
À l’anglaise :
Œufs au plat
Bacon ou jambon fumé
Tartines de pain complet beurré
Thé, café, infusion, tisane, eau… le tout sans sucre ni lait, sucre, miel ou édulcorant.

À l’allemande :
Œufs brouillés ou en omelette
Saucisses (de Strasbourg…)
Tranche de petit salé
Pain de campagne
Thé, café, infusion, tisane, eau… le tout sans sucre ni lait, sucre, miel ou édulcorant.

 

A la maison, c'est de temps en temps, un bocal de chocolat à tartiner maison, ou de la confiture-maison, sinon c'est fromage, jambon, rillettes ou terrine, oeufs à la coque ou brouillés ( de NOS poules !), fromage (le plus possible chèvre ou brebis)... Sinon, crepes, pancakes, croque-monsieur...

Alors, vous prendrez quoi, au petit déjeuner ?