Avec l'arrivée de belles journées ensoleillées, nous sommes ravis de pouvoir nous aérer, d'enlever une épaisseur dans nos habits d'hiver, oui mais... c'est sans compter sur certains allergènes qui vont venir nous chatouiller...

Résultat de recherche d'images pour

     Parmi les plus fréquents, on recense les pollens de cyprès, bouleua, chene, charme, platane, graminés, ambroisie, mais aussi les acariens, les poils d'animaux, les moisissures...

     Dans les pays occidentaux, ce serait une personne sur quatre qui souffrirait de rhinite allergique, avec, comme principaux symptomes, des éternuements à répétition, une rhinorée aqueuse abondante (écoulement clair fréquent, au point de vouloir laisser un mouchoir accroché au nez ou d'y placer une mini-cuve...), des démangeaisons, larmoiements ou picotements au niveau des yeux ou du nez...

Si elle est pénible à vivre, notamment au niveau du sommeil, elle n'est pas dangereuse.

Résultat de recherche d'images pour

     Pour faire face à cette rhinite allergique, on pourra puiser dans nos remèdes naturels :

On pourra se supplémenter en oligo-éléments : manganèse à alterner avec manganèse-cuivre, 6 jours dans la semaine, et le dimanche, du soufre. Prendre toujours en ampoule sublinguale, à jeun, et garder 1 à 2 min dans la bouche.

Le manganèse se retrouve dans certains aliments tels que les céréales complètes, les légumes à feuilles vertes et larges, le jaune d'oeuf, les noix et le thé.

Les aliments riches en soufre sont les légumes secs, les choux, l'ail, les oeufs, les viandes maigres et les poissons.

En gemmothérapie (macérats glycérinés), on prendra 1 goutte par kg de poids corporel et par jour de Ribes Nigrum et de Rosa Canina, dans un peu d'eau.

Ce traitement sera à prolonger pendant toute la saison à risque, environ 3 mois.

En phytothérapie, la plante ayant des propriétés anti-histaminiques et anti-inflammatoires est le plantain. A la fois émollient, adoucissant, expectorant, antispasmodique bronchique et immunostimulant, il permet de prendre également en charge les allergies accompagnées de complications bronchiques.

En infusion, on mettre 2 g de feuilles sèches par tasse d'eau bouillante. Prendre 3 tasses par jour.

Pour les gélules de poudre ou d'extrait sec : 3/jour avec un grand verre d'eau

En extrait fluide : 1 cuiller à café diluée dans un verre d'eau. 3 fois par jour.

Résultat de recherche d'images pour

     Bien souvent, on s'hydrate beaucoup pour combler l'écoulement nasal, mais il serait bon de faire l'inverse, afin d'assécher les muqueuses. L'organisme favorisera toujours les liquides internes (sang, lymphe).

     Pensez également aux lavages de nez, qui ne sont pas réservés aux nourrissons. Sous la douche, et meme plusieurs fois par jour, ceux-ci sont d'une efficacité bien souvent insoupsonnés.

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Il faut également profiter des anti-oxydants naturels des fruits et légumes colorés notamment, crus ou cuits.