La cure de raisin est LA cure de saison qui comporte de nombreux bienfaits.

     Nous allons donc voir ensemble quelques conseils et ce qu'elle peut nous apporter.

Résultat de recherche d'images pour

     La cure de raisin permet de faire en même temps un drainage, puisqu’on élimine des toxines, et une cure de revitalisation qui régénère en douceur (et qui permet de ne pas souffrir du décalage entre les vacances et la période chargée de la rentrée).

Donc : nettoyer, dynamiser notre potentiel énergétique et accueillir l'automne puis l'hiver dans de bonnes conditions.

Tout à fait naturellement et progressivement, l’organisme va éliminer les toxines accumulées dans nos tissus, et se régénérer.

Son efficacité se fait ressentir et on peut voir des améliorations dans le cadre :

  1. de problèmes de surcharge pondérale ( l’organisme étant nettoyé)
  2. de constipation : l’intestin va se réguler naturellement.
  3. de problèmes cutanés : on ingère moins d’aliments encrassants et une désintoxination s’opère, le teint devient plus éclatant.
  4. de problèmes ORL quasiment supprimés si l’on observe par la suite des règles d’hygiène alimentaire
  5. d’arthrose et d’arthrite où l’acidité du terrain est régulée
  6. de maladies digestives où après une pareille désintoxination les organes reprennent une fonction normale

 

Il est bien évident que les diabètes ne pourront réaliser cette cure en raison du taux de fructose élevé dans le fruit.

Résultat de recherche d'images pour

Deux écoles (en gros) s'opposent pour la planification de ce moment : celle qui prone la mono-diète de raisin et celle qui profite des bienfaits du raisin mais sans exclusivité.

Voyons d'abord celle-ci :

il s'agit durant 2 à 3 semaines d'intégrer une belle grappe de raisin (bio) à 11h et 17 heures, en plus des repas habituels.

En cure intégrale (monodiète), on prendra comme seul aliment du raisin, à raison de 2 à 3 kg par jour, qu'il soit blanc ou noir, entier ou en jus, mais inpérativement bio ! (ne rajoutons pas des pesticides, alors qu'on veut nettoyer...).

Résultat de recherche d'images pour

10 conseils pour réussir votre cure de raisin

  1. Avant de démarrer la cure, allégez vos repas en supprimant notamment les protéines animales. La veille, pas de protéines végétales non plus.

  2. Se purger avec du chlorure de magnésium (20 g dans un litre d'eau, dans lequel on rajoute un peu de citron pour cacher le gout amer) ; à boire au cours de la journée, par petites doses si on ne supporte. Sinon, ce n'est pas grave, mais l'élimination sera moins rapide.
  3. Tout au long de la cure, vous pouvez effectuer une douche rectale chaque jour pour éliminer tous les résidus de la digestion et aider à évacuer les toxines libérées
  4. Choisissez des raisins mûrs chargés de vitalité, et de qualité biologique. Si vous êtes fragile des intestins, le noir peut irriter. Le chasselas est idéal, sa peau est fine et sa teneur en sucre est équilibrée. Le muscat, pourquoi pas en alternance, convient également. Les raisins noirs, considérés comme constipants, sont davantage préconisés en cas de diarrhée – la détoxication liée à la cure pouvant engendrer ce type de problème intestinal sans qu’il soit nécessaire de tout arrêter.
    Choisissez des fruits bien mûrs : ils n’irriteront pas la bouche et agresseront moins les intestins. Faites-en une provision suffisante avant de commencer votre journée pour ne pas risquer de manquer de carburant.
  5. Lavez soigneusement le raisin : dans de l’eau additionnée éventuellement de quelques gouttes de citron.
  6. Les repas : faites de petits repas, toutes les deux ou trois heures, en prenant soin de bien mastiquer. On mange à sa faim, sans se priver. En moyenne, on compte environ 2 kg de raisin par jour.
  7. Pratiquez un sport ou une activité de détente chaque jour : marche, natation, vélo, yoga, relaxation, … On peut très bien continuer à travailler durant la durée de la cure.
  8. Combien de temps : ça dépend de chacun…Je vous conseillerai 3 à 5 jours, certains font jusqu'à 3 semaines ! Mais je reste prudente pour cela... Voyez selon votre envie, votre motivation et vos possibilités.
  9. Restez attentif(ve) aux réactions de votre corps. Les maux de tête ou quelques boutons sont un signe de libération des toxines ; par contre si les symptômes durent ou sont plus aigus, c’est sans doute le signal pour arrêter la cure.

    - En cas de fatigue : la fatigue est une réaction normale. Dans un premier temps, évitez bien sûr de trop travailler ou d’avoir trop d’activités, et reposez-vous.
    - En cas de maux de tête : buvez de l’eau chaude et allongez-vous quelques instants.
    - En cas de nausées ou de vertiges : reposez-vous et buvez un peu d'eau.
    - En cas de frilosité : prenez des bains chauds et couvrez-vous bien.
    - En cas de constipation : choisissez un raisin moins mûr et ne mangez plus la peau et les pépins du raisin pendant quelques jours.

  10. La reprise alimentaire doit se faire progressivement, c’est important de sortir de la cure en douceur pour ne pas en gaspiller les bénéfices. D’abord une journée de fruits et légumes, puis on introduit les céréales (sans gluten de préférence) et enfin les protéines. Plus la cure a été longue, plus la reprise doit s’étaler sur plusieurs jours.

Pour les septiques, ne craignez pas la fatigue, car le raisin apporte environ 800 kcal par kilo.

La purification est assurée.

C'est la reine des cures, et c'est le moment !

Si cette cure ne vous convient pas, quelques soirées par semaine ou une journée (ou plus) de pommes, ou de compote de pommes bio (que vous pourrez cuire sans sucre, avec cannelle, badiane ou anis), ou encore un jus de légumes (sans tomate).

Résultat de recherche d'images pour

     Mais surtout profitez de ce temps particulier d'entre les deux saisons, pour pratiquer ce nettoyage !

Cette monodiète doit être vécue comme une pause légèreté et plaisir que vous vous accordez.

Pas comme une punition ni comme une corvée.

Profitez de cette parenthèse pour ralentir le rythme.